Le Groupement Professionnel des Miniers de Côte d’Ivoire regroupe toute personne physique ou morale légalement constituée en Côte d'ivoire pour rechercher et exploiter des substances minérales autres que les hydracarbures ou fournir des prestations aux activités afférentes.

Ces objectifs sont, entre autres :

  • La défense des intérêts des membres.
  • La promotion de la recherche et de l’exploitation des ressources minières de Côte d’Ivoire.
  • La sensibilisation en collaboration avec le Ministère de tutelle, du grand public sur l’importance de l’industrie minière.


  • Le GPMCI est dirigé par un Président, élu en Assemblée Générale pour 2 ans.

    L’actuel Président est Monsieur Ibrahima DANSO.

    A ce jour, le GPMCI compte cinquante-un (43) membres :

  • 07 Compagnies en Production.
  • 01 Compagnie en phase de développement.
  • 14 compagnies en phase de recherche.
  • 21 sociétés de Géo-services et de Prestataires de services.


  • Le secteur Minier Ivoirien est dynamique et riche en potentiel. A ce jour(31/12/2017), il compte :

  • 170 permis de recherche en vigueur.
  • 14 permis d’exploitations (6 pour l’or, 5 pour le manganèse, 1 pour la bauxite, 2 pour l’eau minérale).
  • 06 mines d’or (Ity, Bonikro/Hiré, Tongon, Agbaou,Sissingué).
  • 04 mines de manganèse (Bondoukou, Odiené,Lauzoua,Korhogo).
  • 62 carrières de granite industriel.
  • +/- 40 carrières de sable de lagune.
  • 02 projets de fer.
  • 01 projets de nickel.
  • 32 nouveaux permis semi industriels.
  • 02 mines d’or et 1 mine de manganèse en construction.
  • +/- 100 demandes de permis de recherche en instruction.
  • 05 agréments de comptoir d’achat.



  • L’industrie minière en Côte d’Ivoire a un potentiel avéré, eu égard à son sous-sol qui regorge de nombreuses ressources et au cadre règlementaire mis en place depuis 2014. Nul doute qu’à l’horizon 2020, le secteur Minier contribuera :



  • A au moins 5% du PIB.
  • Créera 15000 emplois directs.
  • Avec un volume d’investissement de plus de $ 10 milliards.